logo-espace-bienveillance-2_uid6329f978a22e2
espace-bienveillance-visuel-site-web_uid6329f99bd678f
banniere-facebook-vf_uid615dc3c539b88

10 ans à changer des vies

Cette année, le Centre de pédiatrie sociale Laval célèbre son 10e anniversaire! Tous les jours depuis 10 ans, des enfants vulnérables lavallois bénéficient du support des intervenantes, des médecins et des bénévoles du Centre. En équipe avec les parents, le personnel dévoué crée un cercle de bienveillance autour de chaque enfant. Voici l'histoire de quelques-uns d'entre eux...

Joseph

Joseph est né et a vécu à Damas, en Syrie. À l’âge d’à peine 3 ans, il est témoin de nombreux bombardements et de violence extrême. Quand Joseph avait 4 ans, sa famille a fui la guerre et est venue s’établir à Laval.

Au fil du temps, les parents de Joseph s’inquiètent de plus en plus de la santé et du développement de leur fils. Allophones et démunis, ils ne savent pas où obtenir les services dont ils ont besoin. Ils sont craintifs à l’idée de devoir se rendre en clinique. Puisque le Centre de pédiatrie sociale Laval est situé en plein cœur de leur milieu de vie, ils ont confiance et décident d’y entrer.

Alors âgé de 7 ans, Joseph est incapable de suivre les apprentissages en classe et présente plusieurs comportements inquiétants : grande lenteur, difficulté à communiquer, absences, crises de rire incontrôlables. Il est en échec scolaire et souffre de ses difficultés.

Immédiatement, l’équipe du Centre se mobilise pour soutenir Joseph et sa famille. Suite à des évaluations auprès de spécialistes partenaires du Centre de pédiatrie sociale, ces derniers concluent que Joseph a un trouble du langage sévère et des difficultés d’apprentissage importantes.

 

 

Grâce à l’approche de la pédiatrie sociale, qui prend le temps de s’attarder à la situation globale de chaque enfant, Dre Florence, notre médecin, se doute que les défis de Joseph cachent autre chose. De concert avec les experts consultés, elle insiste pour que Joseph soit vu en neurologie pédiatrique. La suite lui donne raison… Une imagerie cérébrale montre la présence d’une tumeur au cerveau. Trois mois plus tard, Joseph subit une opération pour retirer la masse qui contribuait, entre autres, à ses difficultés d’apprentissage.

Au cours des mois qui ont suivi, la travailleuse sociale et la psychoéducatrice du Centre ont accompagné les parents de Joseph lors des visites à l’hôpital et les ont guidés avec beaucoup de bienveillance à travers les laborieuses démarches. Elles ont aussi travaillé de près avec l’enfant afin de favoriser son autonomie et de développer son estime de soi.

Aujourd’hui, Joseph a 10 ans et est en pleine forme! C’est un garçon vraiment attachant qui fait des blagues, qui a une belle sensibilité et qui entre en relation avec les autres. Ses capacités sont nettement améliorées et son développement est prometteur!

Sophia

Certaines intervenantes deviennent des figures significatives pour les enfants soutenus par le Centre de pédiatrie sociale. Pour vous, qui est cette personne qui a eu une influence positive sur l’enfant que vous étiez?

Pour Sophia, c’est Catherine, une psychoéducatrice du Centre, qui a changé sa vie. 

Depuis 2014, Sophia et sa mère reçoivent les services du Centre de pédiatrie sociale Laval. Alors âgée d’à peine 6 ans, Sophia est déjà en situation d’échec scolaire, elle est victime d’intimidation, fait des crises intenses et son estime de soi est au plus bas. Sa mère a une situation financière précaire et peine à prioriser les achats essentiels afin de subvenir aux besoins de base de sa fille. Elle a un faible réseau de soutien social et la relation fusionnelle qu’elle entretient avec Sophia nuit au développement de la petite.

Vu l’intensité des défis de Sophia et sa mère, l’approche de la pédiatrie sociale était tout indiquée. Une psychoéducatrice, une travailleuse sociale, une pédiatre et une musicothérapeute ont bâti un filet de soutien autour d’elles.

Au cours des dernières années, l’équipe du Centre a œuvré quotidiennement à améliorer la situation de Sophia et de sa mère : défense des droits de l’enfant afin qu’elle puisse avoir accès à une évaluation en psychologie, développement des habiletés sociales de Sophia, accompagnement de la mère pour l’aider à mieux gérer son budget. Le Centre a également permis à Sophia de participer à des loisirs et des camps de jour, en plus d’offrir des vêtements et de l’aide alimentaire à la famille.

Grâce au soutien intensif de Catherine et de ses collègues, Sophia et sa mère ont évolué vers une relation plus saine. La mère a travaillé à développer ses capacités parentales. Sophia s’est épanouie et a gagné de la confiance en elle. Une évolution significative a été observée dans toutes les sphères de sa vie! Aujourd’hui, cette famille est un modèle de résilience qui témoigne de l’importance des services en pédiatrie sociale.

 

 

 

 

 

Mélanie et Matteo

« Je suis à boutte! Je ne sais plus quoi faire, je veux de l’aide. »

Novembre 2012. Mélanie, une mère monoparentale aux prises avec des problèmes de consommation, entre au Centre de pédiatrie sociale Laval et prononce ces mots de détresse. Elle vient de recevoir un appel de l’école : son garçon de 5 ans, Matteo, a lancé un bureau. Il a commencé la maternelle quelques semaines auparavant et ça ne se passe pas bien du tout. Les crises de colère sont fréquentes et intenses. Son professeur doit l’amener dans un local d’apaisement plusieurs fois par semaine.

Mélanie a eu le bon réflexe en se présentant au Centre de pédiatrie sociale, qui se trouve au sein même de son milieu de vie, un complexe d’habitations à loyer modique (HLM) de Laval. Son cri du cœur a été entendu. Rapidement, une psychoéducatrice, une travailleuse sociale, une pédiatre et une musicothérapeute bâtissent un filet de soutien autour de Mélanie et Matteo.

Grâce à l’intervention du Centre, Matteo a pu être évalué en pédopsychiatrie. Le diagnostic est sans équivoque : Matteo a un trouble du spectre de l’autisme (TSA), un trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) et une douance. Mélanie doit quitter son emploi pour s’occuper de son fils. Elle n’a pas les moyens financiers pour payer les services dont Matteo a grandement besoin. Elle souhaite se défaire de sa dépendance à l’alcool, mais rencontre plusieurs embûches et peine à trouver une stabilité.

L’équipe du Centre de pédiatrie sociale s’est mobilisée pendant plusieurs années pour aider Matteo à vivre avec ses particularités et à contrôler son impulsivité et son agressivité. Le Centre a également soutenu Mélanie et lui a offert de l’aide alimentaire.

Aujourd’hui, Matteo est un grand adolescent de 14 ans. Il se démarque par son excellent sens de l’humour! Son parcours scolaire se déroule bien et il a une relation complice avec sa mère.

Mélanie a recommencé à travailler. Ayant été témoin de toutes les interventions du Centre au fil des années, elle y a trouvé de l’inspiration : elle est retournée aux études et occupe maintenant un emploi auprès d’enfants en difficulté. Récemment, alors qu’elle assistait à un atelier avec d’autres parents du Centre, Mélanie s’est spontanément adressée au groupe, la voix nouée par l’émotion : « Sans le Centre de pédiatrie sociale, mon fils aurait été placé. Je n’aurais pas réussi à avoir une routine dans ma vie. C’est simple : je n’aurais pas été une aussi bonne mère sans leur soutien. »

 

Une communauté bienveillante

Merci à toutes ces personnes significatives qui ont contribué aux réussites du Centre de pédiatrie sociale Laval depuis son ouverture en juillet 2011.

Administrateurs fondateurs

Ginette Grisé

Alain Carrier

Monique Durette

Jean-Pierre Cormier

Josée Lepage

Claudette Girard

Jacqueline Morin

Annie Pothier

Ginette Moreau

 

Autres administrateurs 2012-2021

Nicole Audet

Richard Lagrois

Stéphane Chartrand

Josée Brunelle

Claire Le Bel

Odette Gingras

Danyelle Beaulieu

Jean Marius Mottet

Huguette Caron

Yanina Tremblay

Lynn Germain

Marie Andrée Soulière

Céline Morissette

Angie Brockman

Annie Ouellette

Raynald Adams

Aline Dib

Carl Vaillancourt

Christian Le Bouc

Janie Émond

Marlène Côté

André Dénommée

André Sirois

Johanne Vallée

Josée Gauthier

Élizabeth Tremblay

Suzanne Dubois

Céline Filion

Anick Deslongchamps

Gabrielle-Anne Thibault

Marie-Christine Lamy

Amélie Fortin

Employés et professionnels

Christiane Bureau

Patricia Lerhé

Valérie Leclerc

Marie-Pierre Beaudry

Jean-Pierre Cormier

Daphné Lemieux

Marilyn Plourde

Catherine Guillot

Sarah-Naëlle Jocelyn

Clémence Tref

Véronique Pominville

Anne-Sophie Bergeron

Marie-Claude Légaré-Coderre

Maude Desaulniers-Charest

Catherine Sparnaay

Laurence Cadieux

Myriam Thinel

Sylvie Sauriol

Méliane Laurier-Cromp

Geneviève Fafard

Claudia Laurin

Léah Riverin

Jessica Paquin

Sylvie Parisé

Jeanne Senneville

Marilou Gaucher

Léah St-Pierre

France Brassard

Marie-Lee Brisebois

Claudia Pelletier

Julie Brisson

Myriam Hitti

Myriam St-Louis

Véronique Vaillancourt

Sandrine Carey

Mylène Du Bois

Gabrielle Payette-Hébert

Sophie Rouleau-Verville

Charlie Côté

Suzie La Rue

Sylvie Gervais

Maude Bélisle

 

 

 

 

Médecins

Nicole Audet

Annie Ouellette

Angie Brockman

Isabelle Ducharme

Valérie Lallemand

Marie-Christine Lamy

Florence St-Pierre

Véronique Longpré

Karine Internoscia

 

Stagiaires et employés étudiants

Valérie Leclerc

Marion Longeard

Isabella Maciw

Catherine Dorion

Daphné Lemieux

Jeanne Senneville

Alexis Mathieu

Ria Patel

Myriam Boughalmi

Jessy Al Inieni

Véronique Vaillancourt

Alexandre B. L’Anglais

Nathan Riel

Catherine Roy

 

Ambassadeurs

Bruno Goupil

Éric Bellemare

Henry Mizrahi

Olivier Martel-Legault

Mélanie Zawahiri

 

Bénévoles

Linda Chiasson

Sylvie Gervais

Francyne Bérubé

Suzie La Rue

Gloria Marcoux

André Sirois

Josée Brunelle

Odette Racine

Louise Braun